Choix immo

Guide pour investir dans une colocation

Le marché de la colocation, en plein essor, est aujourd’hui accessible à tous. Il y a, bien sûr, quelques étapes à suivre pour en tirer un maximum d’avantages. Zoom sur les différentes étapes à passer !

Loger, Biens, Immobilier, Hypothèque, Acheter, Louer

1re étape : bien définir son projet d’investissement en colocation

Il est imprudent de se lancer dans l’immobilier locatif sans objectifs précis en tête. Le but étant d’accéder à un marché porteur pour dégager des revenus réguliers et pérennes. Investir dans la colocation meublée constitue la solution pertinente. Il faudra, bien sûr, mener une étude de marché avant tout investissement. 

Les revenus tirés d’une activité de colocation servent à différentes fins : la préparation de sa retraite ou le financement des études de ses enfants ou petits-enfants. Dans tous les cas, il convient d’établir un budget prévisionnel pour son projet. Il suffit pour cela de calculer les coûts ainsi que les charges inhérentes à son investissement. Il est souvent nécessaire de souscrire un crédit immobilier pour financer son projet, surtout en cas d’apport personnel insuffisant. 

2e étape : sélectionner des biens immobiliers éligibles en colocation

La prochaine étape consiste à sélectionner des biens éligibles en colocation. Il peut s’agir d’une maison collective ou d’un appartement. Dans tous les cas, le bien doit répondre aux critères établis par la loi en vigueur (loi ALUR notamment). 

Idéalement, le bien sélectionné doit disposer de plusieurs chambres privatives, en plus des pièces communes. Il pourra ainsi accueillir plusieurs colocataires, et générer des revenus plus intéressants. Les appartements situés en centre-ville, bien desservis par les transports en commun et situés à proximité des commerces sont à préconiser.

Plus de détails sur colocation-investissement.fr

3e étape : prévoir des travaux de rénovation ou de remise en état

Pour des raisons économiques, certaines personnes préfèrent investir leurs capitaux dans des biens anciens. Ils sont plus abordables, certes, mais s’accompagnent souvent de dégradations visibles. Afin de rendre le bien plus attractif et vivable, des travaux de rénovation (énergétique) et des travaux de remise en état sont indispensables. 

4e étape : déléguer la gestion du bien à un exploitant qualifié

Très contraignante, la gestion locative d’un bien éligible en colocation peut être déléguée à un professionnel qualifié. On parle notamment d’un exploitant spécialisé dans la gestion de patrimoine immobilier locatif. De quoi faciliter la vie du propriétaire-bailleur. 
 

Inscrivez votre commentaire en ce qui concerne notre texte si jamais vous avez une envie de débat.

Les publications similaires de "Blog"

  1. 25 Mai 2022Découvrez les plus beaux biens immobiliers de luxe en vente à Athènes147 hits
  2. 2 Oct. 2021Les avantages de l’investissement LMNP470 hits
  3. 24 Août 2021Défiscalisation immobilière : comment en bénéficier ?503 hits
  4. 12 Mars 2021Trouver des bureaux à moins de 300€ sur Paris possible ?692 hits
  5. 16 Fév. 2019Les acheteurs donnent un avis positif sur Le Mas Toulousain1683 hits
  6. 4 Nov. 2017Comment se domicilier à Paris2621 hits
  7. 31 Août 2017Je suis enfin devenue propriétaire à Biarritz, les pieds dans l'eau !2349 hits
  8. 7 Juil. 2017L'incorporation de l'imagerie visuelle intégrée2076 hits
  9. 13 Avril 2017Je voudrais louer un garage pour y mettre ma moto2423 hits
  10. 22 Janv. 2017Pays basque, un secteur en plein essor2889 hits